J'ai lu quelques BD...

Publié le par 2047.over-blog.com

Alors moi je dis vive mon nouvel appart il est vraiment trop bien, mais à bas les déménagements on en voit déjà plus le bout et ça avance peu à peu ! Mais demain, trio de choc !

 

Alors avec Christophe (qui surveille bien !) on a fait une descente en librairie avec une somme d'argent colossale (quand j'ai réalisé, j'ai cru défaillir !) et comme on arrivait jamais à tout dépenser, ben on a colmaté avec plein de BD toutes récentes et hyper cool ! Revue d'effectif rapide, j'ai des cartons à faire (ah merde mais j'ai plus de cartons !).

 

3g.jpg  The winner comme par hasard est une dessinatrice coréenne ! Et pourtant je l'ai pris sans savoir, et quand j'ai vu le thème, le récit autobiographique de sa maladie, j'ai gardé ça en dernier. Mais quelle fille ! Et quelle coréenne ! 3 grammes de Jisue Shin. Une BD ultra-tonique, très très drôle et ne reculant pourtant pas devant la tristesse parfois, mais cherchant toujours à tout dynamiser, tant dans les dessins hyper mignons et marrants, que dans les textes, que dans les pleines pages surgissant magnifiquement...bref une fois de plus, et ces derniers temps ça arrête pas, la BD coréenne féminine change tout, et c'est bien ! Chapeau madame !

 

daytripper.jpgL"autre coup de coeur vient...du Brésil. Extraordinaire idée que celle de Daytripper, de Gabriel Ba et Fabio Moon. Au chapitre 1 on découvre un homme d'une trentaine d'années, sa copine, sa vie, son pote. Et bing à la fin du chapitre l'homme meurt. Ah ? Et après ? ben en fait chaque chapitre nous le montre à un autre moment de sa vie, soit plus jeune, soit plus âgé, et à chaque fois il meurt. Donc c'est comme un kaléidoscope de vie, de hasards, et au bout du compte on sait plus si c'est du délire, ou une vraie vie par morceaux. Bref, c'est génial, hyper beau, hyper troublant, et vive la BD brésilienne que je découvre ici.

 

castro.jpgPlus classique, le Castro de Reinhard Kleist revient donc sur la jeunesse puis l'accession au pouvoir de Castro, puis la suite va plus vite. Comme toute biographie, c'est bien et un peu limité par son classicisme, mais ceci dit, quelle épopée.

 

incidentsdelanuit.jpgDavid B avec Les incidents de la nuit mélange ses rêves et sa quête d'un livre fantastique, faisant ainsi de ses délires visuels une nouvelle BD dont j'ignorais l'existence, et qui confirme la force évocatrice de cet auteur.

 

anjin_san.jpgUn très gros manga, Anjin San de George Hakiyama, est en fait une suite de petites histoires liées par les mêmes personnages. Un petit homme plein de sagesse croise des geishas et un copain amoureux timide, et des enfants, des vieillards, et de l'ensemble naît une BD originale, parfois poétique, parfois un peu mièvre, mais l'ensemble forme un tout agréable.

 

vie_mr_dangerous.jpgLa vie avec Mister dangerous de Paul Horschnmeier ou le retour du prodigieux auteur de Adieu maman. Ici, c'est le quotidien d'une fille qui se retrouve seule et trouve sa vie ennuyeuse. Quelques rencontres, quelques solitudes, la mère, les copines, on pense à Daniel Clowes mais sans son pessimisme un peu cynique. Très jolie chronique.

 

cahiers_russes.jpgLes cahiers russes d'Igort font froid dans le dos, de son voyage il a cherché à comprendre la guerre en Tchétchénie et c'est horrible. pourtant le livre est beau, tant par ses dessins que par ses textes, mais il faut souvent avoir le coeur bien accroché. Poignant et brillant.

 

arnoldrose.jpgArnold et Rose de Gabrielle Piquet est l'histoire de deux enfants dans un village des montagnes, avant qu'une ambition poétique n'emmène le garçon vers Paris. Etrange récit, parfois excellent, mais inégal, d'un temps, d'un lieu et de deux vies. Attachant, mais pas aussi fort que cela pourrait l'être.

 

Allez, c'est pas ma préférée de l'album, mais c'est pour Zucco, et pour le reste de l'album qui est vraiment joyeux et énorme, surtout une !

 

 

 

Commenter cet article