J'ai lu quelques BD...(part 1)

Publié le par 2047.over-blog.com

Un bon temps de néant, alors yaura quand même eu des BD, un florilège en deux parties.

 

 o_pribjehi_histoires-copie-2.jpg  Histoire(s) de Maza Borkovcoca, Marketa Hajska et Vojtech Masek est une énorme BD tchèque (la première en ce qui me concerne) de près de 800 pages bien serrées, trois histoires de trois auteurs autour d'un même thème: les roms, ici regardés à travers trois personnages et leurs familles, leur quotidien, leur passé: Une somme assez hallucinante sur des destins, une région qui me fascine, et des vies comme sait si bien les évoquer la BD contemporaine.

 

nouvelles_alain.jpg   Proche dans le thème, Des nouvelles d'Alain  d'Emmanuel Guibert et Alain Keler s'en démarque par son suivi d'un relais, un photographe qui lui aussi consacre beaucoup de son temps aux roms, et devient ici personnage-reflet (ce n'est pas lui le centre de la BD) et il agrémente l'ouvrage de ses photos. On a donc une sorte de double-reportage passionnant, sur un homme, un journaliste, et les laissés pour compte de nos pays. Très instructif.

 

journal_journal.jpgBeaucoup plus léger, le Journal d'un journal de Mathieu Sapin reprend sa formule utilisée dans le journal d'un tournage consacré au film de Joan Sfar (que j'avais arrêté, lecture trop répétitive et longue). Ici, c'est plus resseré mais c'est le même plat dans un autre lieu de travail: les bureaux de Libération. Alors ya pas d'originalité si on suit les oeuvres de ce type, mais je l'avoue c'est plaisant, parfois assez vain mais ça détend, assurément. Le monde des journalistes ne m'attire nullement, mais Mathieu Sapin a l'art de la satire légère assaez plaisante.

 

guerre_ogm.jpgLa guerre des OGM  de Michael Le Galli et Mike commence mal (le terrain balisé des auteurs qui veulent faire une BD explicative) mais se poursuit bien parce que ces BD qui s'attaquent à un thème archi-connu mais finalement que l'on maîtrise parfois mal nous apprennent toujours une foultitude de choses. Donc ici, vous saurez tout sur les OGM, leur histoire, leur actualité, et ça fait froid dans le dos.

 

zahra_s_paradise.jpgZahra's paradise de Kalil et Amir ramène, quelques années après le connu Persepolis, l'Iran sur la carte de la BD contemporaine, mais un Iran de vraiment aujourd'hui, celui d'après les élections de 2009. Là encore on est dans un terrain assez balisé de ces BD, l'actualité politique, et là encore le lecture, dense et d'arrache-pieds, emporte toute réticence et crée l'adhésion.

 

afghanistan_rdg.jpgAfghanistan, récits de guerre a demandé à six jeunes dessinateurs français de donner leur idée de la guerre là-bas. Donc six nouvelles inégales, jouant la carte de l'humour, du sérieux voire du tragique. Ca a l'avantage des recueils, on y trouve de tout et on peut donc y piocher du bon.

 

olimpita.jpgDans Olimpita, de Harman Migoya et Joan Marin, c'est une Espagne domestique bien dure qui nous est livrée, celle d'une vendeuse de poisson mariée à un homme violent, qui travaille avec elle en plus, et qui rencontre un sans-papier et cherche à l'aider. La BD espagnole a le vent en poupe, ce n'est pas là une BD du niveau suprême de L'art de voler par exemple, mais il est toujours bon de creuser la production d'un pays en matière d'art.

 

modele.jpgLe modèle de Laetitia Rouxel est une petite BD sympa, où une jeune femme nouvellement installée dans un petit village de campagne émoustille et étonne les ruraux du coin par certaines de ses activités (bien bénignes, elle peint et utilise des modèles, ou fait du jogging). Une agréable chronique du choc des micro-cultures.

 

mister_wonderful.jpgMr Wonderful signe mes retrouvailles avec Daniel Clowes qui avec Ghost World avait vraiment créé quelque chose il y a déjà bien longtemps, puis qui ensuite creuse son sillon sans beaucoup se renouveler. C'est à nouveau le cas ici, mais avec plein de points positifs, ce récit d'une rencontre entre deux "ratés" (se voyant surtout comme tels) étant aussi plaisant que cruel. Ca se lit tout seul et ça m'a rappelé au bon souvenir de cet auteur fasciné par le vide de certaines vies, vide réel ou pas.

 

yeux_avif.jpgTant qu'on y est, Adrian Tomine a peu ou prou suivi le même chemin, tant dans sa carrière que dans ma vie de lecteur de BD. Il y avait bien longtemps qu'il ne m'avait pas enthousiasmé, et c'est par un recueil de nouvelles, Les yeux à vif, dont je n'avais jamais entendu parler qu'il m'est revenu, recueil qui se lit sans problèmes, qui ne fait pas date, mais dans lequel on retrouve toutes ces histoires de jeunes un peu perdus, plein de doutes et d'espoir. Sympa.

 

vestiges_desastre.jpgTerre d'accueil d'Alessandro Tota est une étrange fable fort attachante, où un grizzly déplumé (ouais...) devenu une adorable grosse bêbête découvre nos sociétés, l'amour et toutes les complications que cela implique. Métaphore plutôt subtile du déracinement et du racisme, voilà une jolie fabulette très attendrissante, mais qui peu à peu nous fera perdre le sourire vu les situations montrées.

 

mambo.jpgOn terminera pour aujourd'hui avec de nouvelles retrouvailles avec L'Association qui me semble enfin se renouveller un peu ces derniers temps. Mambo de Claire Braud  est un joli délire d'une fille, qui nous entraîne dans un drôle d'univers plein d'animaux et d'humain toujours un peu décalés. J'ai pensé à Sfar pour les rêveries et les situations inattendues, mais là on est plus proche de notre réalité, une sorte de fable, encore, proche d'un doux surréalisme, c'est souvent surprenant et ça amène une nouvelle voix à suivre, peut-être.

 

  Ce sera tout pour aujourd'hui mais yaura encore un spécial BD dans deux jours maximum. Un peu de chanson à très chouette texte maintenant...

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article